ANTOINETTE VONLANTHEN
Artiste en arts visuels • Bützbergstrasse 33 • 4900 Langenthal • Tel. +41 62 922 23 45
Headbild Blog
< Startseite Blog < www.an-von.ch

Kategorie: Peintre en arts visuels canton de Berne

Repère

Cette œuvre est un rappel, selon lequel l’individu à la quête du bonheur répond plus souvent au besoin d’une collectivité qu’à son inspiration profonde. Le succès répond à son angoisse ou à celle qui règne autour de lui. La peur de l’abandon se transmet comme de la poudre dans nos relations. Les couleurs de la terre, le jaune symbole de lumière, des lèvres sensuelles, le portrait est penché en avant comme pour faire front aux conventions. Il soulève les questions existentielles dans chacune de nos cultures: manger, boire, dormir, travailler, se reposer, vivre l’amour, procréer.

Être en relation avec soi, c’est avoir développé et intégré un langage unique, s’en être détaché pour mieux laisser de l’espace à l’autre, sans déverser nos fantasmes sur lui. L’expérience de l’art, de la parole, comme celle du silence, ne donne du sens que par ce qui engendre un sentiment de paix. Se battre, c’est faire front, se confronter à l’essentiel.

Ce portrait, dont le regard profond nous interpelle, démontre que la transmission de la cohérence n’est visible qu’à travers ce que nous avons géré, sans procuration.

 

Le goût de la liberté, Saintes-Maries-de-la-Mer, Provence-Alpes-Côte d’Azur, France

Cette œuvre incarne le moment présent dans un paysage paisible. Le ciel, l’eau et le sable et les quatre personnages reflètent une grande complicité entre eux. La dynamique entre les personnages dégage la pureté et la sérénité. Dans ce décor sobre et net, l’insoumission de la mère aux distractions de la plage lui donne un caractère profond et serein.

Les couleurs jaunes, bleues et vertes se fondent entre elles harmonieusement, comme pour préciser que le superflu gâcherait l’imagination des personnages ainsi que la solidarité entre la mère et ses enfants. Le champ de sable ondulé au rythme du vent, comme un corps féminin fait de poudre fine, chaude et sensuelle, les vagues légèrement remontées, chaque détail adhère à l’immensité de cet espace universel. L’enfant jouant dans le sable, presque effacé de la scène, démontre son autonomie. Tous les personnages tendent à pousser la confiance en soi jusqu’au sublime, à placer la volonté et la liberté de l’homme au centre de la vie, tout en gardant les pieds sur terre.

Femme pilote s’écartant des goûts traditionnels

Cette aquarelle représente la femme pilote dans une tenue vestimentaire tout à la fois masculine et féminine, dépourvue de romantisme. Les bijoux s’allient à la particularité de la chevelure, aux lunettes portées avec désinvolture. Le visage fait l’objet d’une immense curiosité et d’une grande tendresse. La grâce et la douceur charment l’observateur. Personnage à la fois audacieux, plein de réalisme, et vulnérable dans son besoin de se protéger contre le froid, contre les affres de la vie, le regard dirigé vers l’avenir, telles que sont les femmes à notre époque: imprévisibles et courageuses.

Les tons bruns et noirs renforcent l’authenticité du personnage, caractère lucide et tranquille.

 

 

Langenthal, 10 octobre 2016

 

En automne, les feuilles sont des fleurs

Dans la peinture tout est possible. L’imagination est sans limite, les saisons se mélangent, le vent et la pluie, le jour et la nuit. Les feuilles deviennent fleurs, les fleurs deviennent feuilles. Rose est rouge, jaune est brun. Les arbres lentement se dénudent, les troncs fiers s’élèvent majestueusement vers le ciel, les feuilles de rouille dansent, se laissent entraîner sans tomber. Quand le soleil se lève, les rayons ressemblent à ceux de la tombée de la nuit. C’est ainsi que l’esprit des gens se mêle aux conversations de salon, les dîners d’affaires aux salons d’automne. Les feuilles portent une sorte de tunique de couleur orange-rouge-jaune, les tiges se transforment en escalier pour les coccinelles. Peu de choses sont en lien, finalement. Ce n’est qu’en les composant que nous voyons des ressemblances. Ainsi sommes-nous faits, de tout et de rien, l’automne nous cadre de ses couleurs. Nous ne pouvons que nous taire devant ce silence, fait de profonde et muette sagesse de ses plus légers mouvements.

Exposition de peintures et de dessins

Invitation Exposition Local 49 Avenches VD

ANTOINETTE VONLANTHEN

Local 49

Rue Centrale 49, 1580 Avenches VD

Semaine 18, du lundi 27 avril au dimanche 3 mai 2015

Heures d’ouverture:
du lundi au vendredi de 14h à 18h30, samedi-dimanche de 11h à 15h

L’artiste en arts visuels est présente chaque jour

www.an-von.ch / contact@an-von.ch / tél.: 079 671 37 14

_________________________________________________________________________________

Le dialogue, clé du succès

Originaire d’Avenches, l’artiste en arts visuels Antoinette Vonlanthen aime revenir dans la bourgade pour y montrer une palette d’œuvres dont certaines sont montrées la première fois.
Les thèmes figuratifs sont accessibles à chacun: les fleurs, les personnages féminins, les scènes de la vie familiale, du couple, de la mère et l’enfant, le jardin, et aussi l’informatique qui a changé notre société. Ils nous révèlent une nouvelle féminité faite de recul et d’observation.

Quelques œuvres abstraites nous plongent dans une perspective hors de l’espace, coupant le style, comme pour nous dire que les schémas nous poussent à voir au-delà du connu.

La dynamique picturale réside dans le choix des techniques et des couleurs. Ainsi, dans le portrait «Anne Daraph», acrylique sur toile de lin, 80 x 80 cm, Antoinette Vonlanthen s’inspire du thème de la femme qui veut vivre sa vie, et en être elle-même le maître. Une cape violet foncé avec un vaste col ainsi qu’un chapeau couleur bordeaux soulignent la sérénité et la maturité acquises avec le temps. Le regard du personnage, plongé dans le passé, fascine par ses paradoxes: mélange de sentiments, vulnérabilité et passions violentes nous rappellent qu’il faut se battre pour se sentir vivant. La vie s’impose comme une force rassurante,  un véritable repère.

Les œuvres présentées au Local 49 invitent au dialogue et à la réflexion. L’atmosphère créée entre les œuvres picturales et les spectateurs mène au cœur du débat.
Les nombreux dessins, aux prix modestes, rendront heureux les visiteurs. Venez les admirer!