ANTOINETTE VONLANTHEN
Artiste en arts visuels • Bützbergstrasse 33 • 4900 Langenthal • Tel. +41 62 922 23 45
Headbild Blog
< Startseite Blog < www.an-von.ch

Kategorie: Exposition d’art Langenthal (Berne)

Enfant

La pureté dans l’enfance ne serait qu’illusion? À travers le dessin, tout est possible. Le trait facile est réel, le regard est vivant. L’enfant parle à l’observatrice et à l’observateur. Il transmet une part de vérité propre à lui. Comme peintre, je me demande pourquoi il est nécessaire de faire la distinction entre illusion et réalité? Dans la vie courante, les moments magiques existent, le vécu est parfois si irréel que seul l’art donne une dimension perceptible de ce qui est.

Exposition privée d’art – Antoinette Vonlanthen, 4900 Langenthal (Berne)

PEINTURES ET DESSINS | VENTE

Sur réservation, tél. 079 671 37 14 ou Mail contact@an-von.ch

Adresse de l´exposition:

Institut privé de Langue Française et d’Expression (ILFE)
Bützbergstraße 33, 4900 Langenthal

 

Langenthal est facilement atteignable en train ou en voiture. De la gare CFF à la Bützbergstrasse 33, il faut compter 5-7 minutes. En cas de doute, veuillez téléphoner ! Parking à disposition.

Téléchargements PDF:

Emplacement: Plan

Les systèmes, Arts visuels à Langenthal CH

Comprendre cette œuvre picturale demande une certaine autonomie: pouvoir interpréter en liberté et laisser libre cours à son émotion. La composition abstraite et ordrée soulève des questions dans un espace harmonieux. Le regard est guidé sur des formes et des couleurs concrètes: des zones limitées, des zones de transfert, des zones en premier et second plan. La couleur rose attire le regard, comme si l’imprévu, la sensibilité et la fragilité, étaient à prendre en considération lorsque les zones se chevauchent.

Au centre, le point rouge renvoie aux autres unités. Il est recouvert par des zones blanches et noires, comme un „tout ou rien“ dans une société agitée. Dans cette architecture, les lignes verticales servent de piliers solides et fiables. La diversité des couleurs dans une composition réduite d’unités, soulève les thèmes de notre propre système de pensée. Chaque chose trouve sa place sans qu’il y ait obligation de tout cerner au même moment.

 

Um diese Bildarbeit zu verstehen, bedarf es einer gewissen Autonomie: in Freiheit zu interpretieren und der Emotion freien Lauf zu lassen. Die abstrakte und geordnete Komposition wirft Fragen in einem harmonischen Raum auf. Der Blick wird von konkreten Formen und Farben geleitet: Begrenzte Flächen, Transferzonen, Zonen im Vordergrund und im Hintergrund. Die rosa Farbe fällt ins Auge, als ob das Unvorhergesehene, die Empfindlichkeit und die Zerbrechlichkeit bei Überlappung der Zonen berücksichtigt werden müssten. In der Mitte bezieht sich der rote Punkt auf die anderen Einheiten. Es ist bedeckt von weißen und schwarzen Bereichen, wie ein «Alles oder nichts» in einer ruhelosen Gesellschaft. In dieser Architektur dienen die vertikalen Linien als solide und zuverlässige Säulen. Die Vielfalt der Farben in einer reduzierten Komposition von Einheiten wirft die Themen unseres eigenen Denksystems auf. Alles findet seinen Platz, ohne dass alles gleichzeitig identifiziert werden muss.

 

La création artistique, c’est comme vivre une relation d’amitié simple et vivante

Dans le travail artistique, tout comme dans la vie courante, j’aime comprendre les choses et les relier dans différents contextes. Mes activés d’artiste en arts visuels s’expriment à tous les niveaux de la réflexion, sans être conduits ou contraints par une élite: explorer et réfléchir sur un monde dans lequel l’homme échappe aux stéréotypes.
On me demande souvent ce qu’est „mon style“. Je trouve le sujet inintéressant. Une fois le style installé, il manque la flexibilité et l’ouverture aux nouvelles choses. Il endort ou paralyse le spectateur. Pour moi, créer de l’art, c’est comme vivre une relation d’amitié simple, profonde et vivante. Elle déclenche des émotions. Dans le processus créatif, je ne me concentre pas sur mes connaissances ou mes points de vue, pas même sur ma volonté. C’est une attitude qui s’installe, indépendante des tendances du marché de l’art.

La destruction, ou la peur, est le moteur de la transformation. En peinture, le pouvoir réside dans la conscience de cette destruction pour y faire face. Le passage de la transformation à la solution nécessite l’effort d’accepter le diffus, le désagréable, l’incomplet et l’ambigu. Dans ce processus de créativité, la recherche de solutions est au centre de l’action. La démarche est similaire à la gouvernance d’entreprise, ou mieux, à l’apprentissage des langues. La vraie créativité ne se limite pas à l’art, elle est transférable à tous les domaines. Le processus est déclencheur de changements. Dans un premier temps, ceux-ci mènent au chaos. Puis, en acceptant cet inconfort passager, les détails de la transformation deviennent plus significatifs et m’aident à trouver de nouvelles idées pour les techniques, les formes et les couleurs. Le processus de créativité est chaque fois différent. Parfois, il est plus lié aux couleurs qu’à la forme, à la consistance du matériel qu’au thème, à l’intuition qu’au résultat. Être créatif, c’est prendre la liberté de rendre l’impensable concevable. À cette fin, il est primordial de prendre en compte toute la palette d’idées, car elle sert de support informatif momentané.  Faire confiance à son intuition renforce le cheminement vers le résultat et le partage. Je pense que les langues ont été inventées dans ce même processus de créativité. En fait, c’est facile.

La collection d’œuvres reflète les différents thèmes et techniques que je traite: paysages, fleurs, portraits, thèmes de tous les jours et aussi des images abstraites comme «Relier les choses dans différents contextes», acrylique sur papier, 21 × 30 cm.

Le rendez-vous

Dans l’œuvre „La rencontre“, seule l’interaction importe, nul besoin d’y mettre trop de couleurs. L’atmosphère est définie à travers une palette de couleurs brunâtres, passant du beige, or brillant, rouge-bronze au brun-terre. Dans un cadre restreint, le partage de l’intimité se déroule naturellement. Chacun y trouve du plaisir, tout en laissant à l’autre son besoin d’espace. Ce dessin examine les rôles différents de la femme et de l’homme, tout en gardant un sens critique et d’autodérision. La chevelure dorée de la femme touche au cliché de la „blonde attractive“ qui fait courir la gent masculine encore à notre époque. Le regard de l’homme assis, quelque peu surprenant et touchant, évoque un certain malaise. Mais n’est-ce pas un comportement masculin connu, face à un personnage à l’aise, déployant ses formes féminines? Entouré toutefois d’amis affectueux et spontanés, il dégage un rôle protecteur. Le bras allongé sur celui de sa compagne lui concède une virilité tout à fait intéressante, loin des stéréotypes.

Les corps et les mouvements des personnages reflètent la confiance, ils donnent à l’observateur et à l’observatrice l’envie d’entrer dans le décor de l’aquarelle.