ANTOINETTE VONLANTHEN
Artiste en arts visuels • Bützbergstrasse 33 • 4900 Langenthal • Tel. +41 62 922 23 45
Headbild Blog
< Startseite Blog < www.an-von.ch

Kategorie: Peintre en arts visuels canton de Berne

AUTOPORTRAIT D’ARTISTE

Dans cette aquarelle, le large chapeau domine la face du visage. Le dessin propose au spectateur une image de soi en lien avec un souvenir personnel : le chapeau est un cadeau du fils lorsqu’il était domicilié à Santa-Barbara, en Californie. Le visage reflète la douceur d’une mère, le dévouement artistique et la quête de l’épanouissement ainsi que l’ambivalence que cet engagement suppose.

La couleur noire, les couleurs chaudes du chapeau, du visage et du vêtement ainsi que les formes, soulignent la conscience de sa propre valeur.

L’artiste cherche à faire vibrer l’observateur pour qu’il entre dans une dimension artistique authentique, appréhende l’œuvre dans son intégralité, jongle avec l’inconscient : sortir des clichés, comme croire que dans le fait de se dissimuler, la première intention d’une femme est la coquetterie ou qu’elle se définit à travers un accessoire, que la peinture est une distraction parmi d’autres ou encore que son unique intérêt est de plaire. Par son caractère structuré, l’observatrice reconnaîtra son côté masculin et l’observateur son côté féminin.

                                                                        ***

Réflexion sur l’autoportrait dans la peinture
Dans mon parcours de peintre, j’ai fait l’expérience que ma profession artistique était souvent définie par mon statut social plutôt qu’à une activité professionnelle : « une femme qui a le temps de peindre est privilégiée pour une cause ou une autre ». « Une artiste peintre qui fixe des prix élevés — et vend les œuvres — est culottée (porter la culotte = commander) ». « Une peintre qui a du succès a de la chance – et non du talent ».

Loin du miroir de l’évolution historique dans le contexte de création des artistes femmes, le portrait de l’image de soi n’est plus seulement une histoire individuelle. Il porte une réflexion sur un débat holistique dans lequel l’art, la culture, la politique, l’histoire et l’économie jouent des rôles transversaux déterminants. Les thématiques féminines, principalement l’autoportrait, expriment autre chose que leurs besoins de reconnaissance à travers l’angoisse, le doute ou même le besoin d’être soutenues en tant que sexe faible. Depuis les années 70, de nombreuses femmes refusent de plus en plus d’être reconnues publiquement selon des critères stylistiques déterminés et suivent leur propre chemin.

Encore au début du 21 siècle, l’autoportrait des artistes femmes était perçu comme une revendication pour leur présence au monde. Il était analysé sous une tendance plus sociologique qu’artistique. L’effort fourni par l’artiste devait correspondre à sa manière de s’adapter dans un environnement masculin, ce qui lui permettait d’accéder à la reconnaissance professionnelle, un peu comme dans l’histoire du cinéma. Mais, dans tous les domaines du monde du travail et à chaque époque, des hommes et femmes ont cherché des formes légitimes de s’affirmer face à des pouvoirs confus et discriminants. L’analyse artistique moderne nécessite une explication multifactorielle des œuvres.

Le débat sur les artistes femmes, pour qu’elles soient considérées comme des professionnelles, reste complexe dans certains courants de pensée artistiques, mais il a bien évolué. De plus en plus, elles s’affirment à travers des attributs propres à leur créativité et ne cherchent ni à tricher, ni à plaire. Cette représentation n’est pas unique au monde artistique, elle est valable pour toutes les catégories professionnelles.

Si l’attribution de génie ou d’innovation est considérée comme exclusivement masculine, la perspicacité féminine étant considérée comme innée à sa condition de créatrice et non comme un exploit, c’est parce que de nombreuses artistes femmes se définissent plus volontiers à travers la pluridisciplinarité. Comprendre l’art des femmes comme de l’art exige un esprit dégagé de stéréotypes. Je soutiens l’expression populaire « l’Art pour l’Art » de Théophile Gautier (1811-1872) poète, romancier et critique d’art français, dans sa fameuse préface du roman Mademoiselle de Maupin, qui cherche simplement à nous expliquer que l’Art n’a d’autre utilité que l’Art. Tout est dit.

Analyser, échanger les différents regards, puis agir pour transformer le milieu artistique implique une véritable sensibilisation du milieu dans ce qui se joue sur la scène au quotidien en matière de pouvoir, de discriminations et de pressions. Une réelle égalité des sexes dans l’art, même de la part de ceux reconnaissant le talent des artistes femmes se pose dans les mêmes termes que dans le milieu professionnel des autres carrières.

Spirituellement, n’y a aucune différence entre mettre au monde un enfant et créer une œuvre. Le désir initial de création est plus fort que tout ; les deux activités exigent l’engagement personnel, même si leur motivation et leur destinée porte sur des réalités différentes.

 

DISCUSSION EN FAMILLE/FAMILIENDISKUSSION

Blog français Art expressif

L’idée pour la création de cette œuvre a germé pendant une représentation théâtrale. Les hauts murs soulignent la présence physique et psychique des personnages qui, debout, sont rassemblés autour de la table. L’observateur perçoit distinctement une dynamique avec laquelle il peut s’identifier. Les trois personnages de droite, corps tournés vers l’escalier, semblent porter un intérêt moindre au message de l’orateur, comme si l’atmosphère suffisait à nourrir l’esprit.

Deux grandes fenêtres s’ouvrent sur un ciel bleu et à gauche, sur une fausse fenêtre d’intérieur. Le cadre met en valeur le format des objets, bien plus encore, il donne envie d’entrer en relation avec la découverte, les secrets, l’innovation. Ce qui rend cette aquarelle vivante, c’est la technique sur papier grain torchon épais de 300g /m², le petit format 23 cm sur 30,5 cm, le thème de l’œuvre, l’économie des couleurs, l’architecture grandiose de la scène ainsi que le portrait des personnages.

Dans cette scène artistique, l’observateur est invité à devenir son propre acteur et d’en tirer des conclusions.

Blog Deutsch Kunstausdruck

Die Idee zur Schaffung dieses Werkes entstand während einer Theateraufführung. Die hohen Wände unterstreichen die physische und psychische Präsenz der Figuren, die stehend am Tisch versammelt sind. Der Beobachter erkennt deutlich eine Dynamik, mit der er sich identifizieren kann. Die drei rechten Figuren, deren Körper der Treppe zugewandt sind, scheinen weniger Interesse an der Botschaft des Redners zu haben, als ob die Atmosphäre den Geist nähren würde.

Zwei große Fenster öffnen sich am blauen Himmel und links auf einem künstlichen Fenster. Der Rahmen hebt das Format der Objekte hervor, mehr noch, er macht Lust auf Entdeckung, Geheimnisse, Innovation. Was das Aquarell spannend macht, ist die Technik auf 300 g/m² Papier, raue Körnung, das kleine Format 23 × 30,5 cm, das Thema, die Farbökonomie, die grandiose Bühnenarchitektur und das Porträt der Figuren.

In dieser künstlerischen Szene ist der Betrachter eingeladen, sein eigener Schauspieler zu werden und daraus Schlussfolgerungen zu ziehen.

Rencontre éphémère

Profitant d’un séjour au bord du lac de Brienz en 2019, j’ai dessiné
ce portrait sur du papier épais satiné, craie à l’huile, format 29,7 x 21 cm.

Souvenir d’une rencontre dans atmosphère particulière, la couleur brune,
orange, rouge et verte s’estompe. Elle rappelle le mystère du feuillage,
juste avant les premières gelées de l’automne. Le bleu du pullover illumine
le regard comme la coloration du ciel ce jour-là.

L’art consiste à garder pour soi l’essentiel de ce qui nous est cher, tout en
lâchant prise sur ce qui ne nous appartient pas.

4900 Langenthal – Exposition d’art privée

Dans un cadre inspirant, vous découvrez des œuvres artistiques expressives. Elles sont toutes authentiques et signées Antoinette Vonlanthen, avec ou sans cadre : peintures à l’huile multicouches,
peintures expérimentales, impressionnistes ou abstraites : aquarelle, acrylique, technique mixte, collages et dessins. Chaque œuvre relève un style artistique particulier. Vous trouverez par exemple la beauté des portraits de femme, d’enfants, des paysages et également une quantité de peintures encore jamais exposées. En un clin d’œil, ces réalisations vous transporteront dans un monde imaginaire.

Avec l’acquisition d’une œuvre d’art, vous soulignez avec élégance et goût votre personnalité dans votre propre maison ou dans votre appartement. Votre quotidien devient plus vivant, plus impressionnant et indubitable que jamais. Dans le foisonnement des techniques et des formes,  ainsi que dans une grande variété thématique, vous choisissez en fonction de l’architecture de votre domicile et de vos aspirations. Quel que soit le motif, les couleurs et la grandeur que vous recherchez, vous trouverez à coup sûr l’œuvre artistique qui illuminera votre intérieur. Vous découvrirez également des éléments intéressants et compatibles avec votre vie personnelle.

Les motifs abstraits ou de fleurs sont particulièrement populaires lorsqu’il s’agit de donner du style à votre salon ou à votre bureau. Les portraits de femme conviennent tout spécialement à votre chambre personnelle.

Lors de votre visite, vous recevez des explications sur l’origine d’un thème, sur le choix des techniques ainsi que sur le processus du travail. Si vous aimeriez apprendre à dessiner, vous pouvez vous inscrire à des cours privés. Vous apprendrez comment créer une œuvre intéressante et comment trouver des solutions pour votre propre art.

Antoinette Vonlanthen
Artiste en arts visuels
Bützbergstrasse 33
4900 Langenthal CH

Visites seulement sur rendez-vous :
Téléphone +41 (0)62 922 23 45 / 079 671 37 14

Contactwww.an-von.ch

 

La table et la fenêtre

Ce petit format en dit bien plus sur son contenu que sur son format.

La sobriété du thème renvoie à la dualité qui s’opère entre les désirs et les aspirations de la personne : renoncer au superflu, aux habitudes, à son milieu —  et atteindre son „moi“ — ou au contraire, considérer la sobriété comme une position de faiblesse, de pauvreté, de solitude désespérée — et s’enrichir à travers le confort et la distraction. L’absence de chaise laisse à supposer qu’à travers la lucidité, la confiance en soi, l’imagination et la responsabilité, tout est possible. Des objets différents sont placés dans les carreaux de la fenêtre, ils pourraient être vus de l’intérieur ou de l’extérieur. C’est une question de perspective. Le bleu de la fenêtre représente une ouverture vers l’extérieur mais les objets ressemblent à des objets posés dans des casiers accrochés sur un mur intérieur. La recherche du vrai n’est pas chose aisée.

Dans une atmosphère chaude et tranquille, les couleurs beige, brun-rouge relèvent manifestement que le jugement ne mène à rien. Pour trouver son chemin, il faut trouver le cœur de la raison et diriger son regard hors des vitraux.