Féminisme

«an-von/Moment de réflexion»
Dessin et encre sur papier, 18 x 24 cm

Le personnage féminin, attablé, donne le sentiment que quelque chose va se passer. La bouteille ressemble à un objet décoratif et les verres à boire manquent. En fait, la vie de chaque femme est reliée à celle des autres. Beaucoup d’entre elles réfléchissent sur les contraintes d’une société, dont l’idée est que les membres productifs favorisent la prospérité et que les autres, les jeunes ou les chômeurs, les gens âgés ou handicapés, eux, défavorisent la société.

L’attitude du personnage démontre qu’il est possible de concilier style, art, féminité, intelligence et sens politique. Le port du chapeau et des vêtements donne un signe clair sur la maîtrise du style. Coude sur la table, l’autre sur la hanche, le personnage exprime son désespoir face à l’aigreur de nombreux individus soumis au régime féroce de la production économique, comme à l’époque du fascisme. La question reste ouverte de savoir si les femmes, dans une cinquantaine d’années, voudront encore vivre une vie de couple ou de famille.