«L'invitation au déjeuner»
Dessin et encre sur papier, 2014, 24 x 32 cm

Dans l’œuvre « La rencontre », seule l’interaction importe, nul besoin d’y mettre trop de couleurs. L’atmosphère est définie à travers une palette de couleurs brunâtres, passant du beige, or brillant, rouge-bronze au brun-terre. Dans un cadre restreint, le partage de l’intimité se déroule naturellement. Chacun y trouve du plaisir, tout en laissant à l’autre son besoin d’espace. Ce dessin examine les rôles différents de la femme et de l’homme, tout en gardant un sens critique et d’autodérision. La chevelure dorée de la femme touche au cliché de la „blonde attractive“ qui fait courir la gent masculine encore à notre époque. Le regard de l’homme assis, quelque peu surprenant et touchant, évoque un certain malaise. Mais n’est-ce pas un comportement masculin connu, face à un personnage à l’aise, déployant ses formes féminines ? Entouré toutefois d’amis affectueux et spontanés, il dégage un rôle protecteur. Le bras allongé sur celui de sa compagne lui concède une virilité et un rôle protecteur qui attirer exagérément l‘attention. Elle semble avoir pitié et s’amuse gentiment.

Les corps et les mouvements des personnages reflètent une certaine rigidité, ils donnent à l’observateur et à l’observatrice l’envie d’entrer dans le décor de l’aquarelle et de connaître leur histoire. N’est-ce pas ainsi dans la vie réelle, être curieux de savoir comment vivent les autres ?