«an-von/Ligne entrecoupée»
Technique : huile sur toile de lin. Format: 80x100 cm

L’œuvre incarne le parcours de l’existence, le système dans lequel l’homme cherche à jouir, le plus efficacement possible, de l’expression de ses pensées. La ligne rouge, telle une étoffe effilée à certains endroits, s’accommode à tous les temps, à tous les lieux, principalement à celui de la liberté, peinte sur un fond jaune. Une coupure représente la nécessité du changement, intervenant là où elle est le moins attendue.

Ce tableau nous rappelle que même dans la continuité, la séparation est inévitable. La mort, le drame, la mésentente, la différence nous accompagnent tout au long de la vie. Le fond bleu, dans la déchirure, y redonne la stabilité et l’harmonie, il s’agit d’en prendre conscience : rejet de la tyrannie, du mal, renoncement au pouvoir manipulateur, à la tromperie, recherche de l’essentiel, acceptation de la difficulté pour atteindre le sublime, retrouver l’énergie, courage de s’ouvrir à l’autre. Découvrir les vertus du travail, l’amour pour le langage, pour ses origines, les vertus civiques, cultiver les arts et les sciences, découvrir les talents, développer le goût pour la culture. La couleur noire, tout au long de la ligne rouge, confirme le désir de prospérité, principe vital de l’individu.

Dans les détails, l’uniformité est absente, dans l’ensemble de l’œuvre, elle est visible tout de suite.