ANTOINETTE VONLANTHEN
Artiste en arts visuels • Bützbergstrasse 33 • 4900 Langenthal • Tel. +41 62 922 23 45
Headbild Blog
< Startseite Blog < www.an-von.ch

Schlagwort: Achat d’art

La serveuse, technique mixte, 40×40 cm

Dans La serveuse, le fond sableux dégage une impression d’espace, de liberté, un déconditionnement total. Le contour du personnage lui redonne un profil sortant de l’ordinaire, une féminité nouvelle. Je recherche le contraste entre les formes, le mouvement, les matériaux et les couleurs pour y retrouver au final la simplicité et l’équilibre, le raisonnable, l’essentiel, le beau, le renoncement, la générosité.

Exposition privée d’art – Antoinette Vonlanthen, 4900 Langenthal (Berne)

PEINTURES ET DESSINS | VENTE

Sur réservation, tél. 079 671 37 14 ou Mail contact@an-von.ch

Adresse de l´exposition:

Institut privé de Langue Française et d’Expression (ILFE)
Bützbergstraße 33, 4900 Langenthal

 

Langenthal est facilement atteignable en train ou en voiture. De la gare CFF à la Bützbergstrasse 33, il faut compter 5-7 minutes. En cas de doute, veuillez téléphoner ! Parking à disposition.

Téléchargements PDF:

Emplacement: Plan

Lever du soleil en Vendée

Naître au lever du soleil, couronne qui descend dans un bleu azur, ciel de clémence et de sérénité, l’harmonie des couleurs rend ce tableau peu familier. Le regard navigue d’une forme à l’autre, tente de cerner le présent, la saison, un réservoir sans fin pour les âges nouveaux.

L’œuvre place au centre du regard les couleurs bleues, roses et oranges. Les formes distinctes se touchent comme une évidence, comme des systèmes de pensées sur ce large éventail ouvert à tous les vents, sans fatras, sans discours.

 

Année de création de l’œuvre: 2013
Technique: huile
Support: toile de lin
Format: 120×100 cm

Le goût de la liberté, Saintes-Maries-de-la-Mer, Provence-Alpes-Côte d’Azur, France

Cette œuvre incarne le moment présent dans un paysage paisible. Le ciel, l’eau et le sable et les quatre personnages reflètent une grande complicité entre eux. La dynamique entre les personnages dégage la pureté et la sérénité. Dans ce décor sobre et net, l’insoumission de la mère aux distractions de la plage lui donne un caractère profond et serein.

Les couleurs jaunes, bleues et vertes se fondent entre elles harmonieusement, comme pour préciser que le superflu gâcherait l’imagination des personnages ainsi que la solidarité entre la mère et ses enfants. Le champ de sable ondulé au rythme du vent, comme un corps féminin fait de poudre fine, chaude et sensuelle, les vagues légèrement remontées, chaque détail adhère à l’immensité de cet espace universel. L’enfant jouant dans le sable, presque effacé de la scène, démontre son autonomie. Tous les personnages tendent à pousser la confiance en soi jusqu’au sublime, à placer la volonté et la liberté de l’homme au centre de la vie, tout en gardant les pieds sur terre.

En automne, les feuilles sont des fleurs

Dans la peinture tout est possible. L’imagination est sans limite, les saisons se mélangent, le vent et la pluie, le jour et la nuit. Les feuilles deviennent fleurs, les fleurs deviennent feuilles. Rose est rouge, jaune est brun. Les arbres lentement se dénudent, les troncs fiers s’élèvent majestueusement vers le ciel, les feuilles de rouille dansent, se laissent entraîner sans tomber. Quand le soleil se lève, les rayons ressemblent à ceux de la tombée de la nuit. C’est ainsi que l’esprit des gens se mêle aux conversations de salon, les dîners d’affaires aux salons d’automne. Les feuilles portent une sorte de tunique de couleur orange-rouge-jaune, les tiges se transforment en escalier pour les coccinelles. Peu de choses sont en lien, finalement. Ce n’est qu’en les composant que nous voyons des ressemblances. Ainsi sommes-nous faits, de tout et de rien, l’automne nous cadre de ses couleurs. Nous ne pouvons que nous taire devant ce silence, fait de profonde et muette sagesse de ses plus légers mouvements.