ANTOINETTE VONLANTHEN
Artiste en arts visuels • Bützbergstrasse 33 • 4900 Langenthal • Tel. +41 62 922 23 45
Headbild Blog
< Startseite Blog < www.an-von.ch

Schlagwort: Peintures à vendre

Les systèmes, Arts visuels à Langenthal CH

Comprendre cette œuvre picturale demande une certaine autonomie: pouvoir interpréter en liberté et laisser libre cours à son émotion. La composition abstraite et ordrée soulève des questions dans un espace harmonieux. Le regard est guidé sur des formes et des couleurs concrètes: des zones limitées, des zones de transfert, des zones en premier et second plan. La couleur rose attire le regard, comme si l’imprévu, la sensibilité et la fragilité, étaient à prendre en considération lorsque les zones se chevauchent.

Au centre, le point rouge renvoie aux autres unités. Il est recouvert par des zones blanches et noires, comme un „tout ou rien“ dans une société agitée. Dans cette architecture, les lignes verticales servent de piliers solides et fiables. La diversité des couleurs dans une composition réduite d’unités, soulève les thèmes de notre propre système de pensée. Chaque chose trouve sa place sans qu’il y ait obligation de tout cerner au même moment.

 

Um diese Bildarbeit zu verstehen, bedarf es einer gewissen Autonomie: in Freiheit zu interpretieren und der Emotion freien Lauf zu lassen. Die abstrakte und geordnete Komposition wirft Fragen in einem harmonischen Raum auf. Der Blick wird von konkreten Formen und Farben geleitet: Begrenzte Flächen, Transferzonen, Zonen im Vordergrund und im Hintergrund. Die rosa Farbe fällt ins Auge, als ob das Unvorhergesehene, die Empfindlichkeit und die Zerbrechlichkeit bei Überlappung der Zonen berücksichtigt werden müssten. In der Mitte bezieht sich der rote Punkt auf die anderen Einheiten. Es ist bedeckt von weißen und schwarzen Bereichen, wie ein «Alles oder nichts» in einer ruhelosen Gesellschaft. In dieser Architektur dienen die vertikalen Linien als solide und zuverlässige Säulen. Die Vielfalt der Farben in einer reduzierten Komposition von Einheiten wirft die Themen unseres eigenen Denksystems auf. Alles findet seinen Platz, ohne dass alles gleichzeitig identifiziert werden muss.

 

La création artistique, c’est comme vivre une relation d’amitié simple et vivante

Dans le travail artistique, tout comme dans la vie courante, j’aime comprendre les choses et les relier dans différents contextes. Mes activés d’artiste en arts visuels s’expriment à tous les niveaux de la réflexion, sans être conduits ou contraints par une élite: explorer et réfléchir sur un monde dans lequel l’homme échappe aux stéréotypes.
On me demande souvent ce qu’est „mon style“. Je trouve le sujet inintéressant. Une fois le style installé, il manque la flexibilité et l’ouverture aux nouvelles choses. Il endort ou paralyse le spectateur. Pour moi, créer de l’art, c’est comme vivre une relation d’amitié simple, profonde et vivante. Elle déclenche des émotions. Dans le processus créatif, je ne me concentre pas sur mes connaissances ou mes points de vue, pas même sur ma volonté. C’est une attitude qui s’installe, indépendante des tendances du marché de l’art.

La destruction, ou la peur, est le moteur de la transformation. En peinture, le pouvoir réside dans la conscience de cette destruction pour y faire face. Le passage de la transformation à la solution nécessite l’effort d’accepter le diffus, le désagréable, l’incomplet et l’ambigu. Dans ce processus de créativité, la recherche de solutions est au centre de l’action. La démarche est similaire à la gouvernance d’entreprise, ou mieux, à l’apprentissage des langues. La vraie créativité ne se limite pas à l’art, elle est transférable à tous les domaines. Le processus est déclencheur de changements. Dans un premier temps, ceux-ci mènent au chaos. Puis, en acceptant cet inconfort passager, les détails de la transformation deviennent plus significatifs et m’aident à trouver de nouvelles idées pour les techniques, les formes et les couleurs. Le processus de créativité est chaque fois différent. Parfois, il est plus lié aux couleurs qu’à la forme, à la consistance du matériel qu’au thème, à l’intuition qu’au résultat. Être créatif, c’est prendre la liberté de rendre l’impensable concevable. À cette fin, il est primordial de prendre en compte toute la palette d’idées, car elle sert de support informatif momentané.  Faire confiance à son intuition renforce le cheminement vers le résultat et le partage. Je pense que les langues ont été inventées dans ce même processus de créativité. En fait, c’est facile.

La collection d’œuvres reflète les différents thèmes et techniques que je traite: paysages, fleurs, portraits, thèmes de tous les jours et aussi des images abstraites comme «Relier les choses dans différents contextes», acrylique sur papier, 21 × 30 cm.

Lever du soleil en Vendée

Naître au lever du soleil, couronne qui descend dans un bleu azur, ciel de clémence et de sérénité, l’harmonie des couleurs rend ce tableau peu familier. Le regard navigue d’une forme à l’autre, tente de cerner le présent, la saison, un réservoir sans fin pour les âges nouveaux.

L’œuvre place au centre du regard les couleurs bleues, roses et oranges. Les formes distinctes se touchent comme une évidence, comme des systèmes de pensées sur ce large éventail ouvert à tous les vents, sans fatras, sans discours.

 

Année de création de l’œuvre: 2013
Technique: huile
Support: toile de lin
Format: 120×100 cm

Au-dessus de la montagne

Le changement climatique change nos conditions de vie. Sur cette œuvre, la partie inférieure blanche détourne l’attention de l’observateur et de l’observatrice. La végétation en haute altitude souligne l’alternative devant laquelle l’individu est placé. La transposition des couleurs  évoque tout à la fois le déplacement des populations, mais aussi la richesse de la flore en montagne. Ce n’est pas le jugement qui prévaut dans ce paysage. La nature étant ce qu’elle est, elle se plie au pouvoir de l’homme.
L’appétence continuelle au mouvement entraîne aussi la représentation d’un univers instable en continuelle métamorphose. Le thème Au-dessus de la montagne pourrait être perçu comme profonde angoisse de ne plus appartenir à la société, de devoir se réfugier dans un monde à part, tout en étant pris dans un mouvement de masse incontrôlable.
La composition harmonieuse de cette peinture calme le jeu du désespoir. Ce qui l’emporte, c’est l’atmosphère détendue. Elle induit un regard poétique, les formes et les couleurs se défont et se recomposent comme les éternels nuages dans le ciel.
Cette peinture est le reflet de ce qui pourrait être, ce qui est déjà en route, ce qui a déjà été une fois.

 

 

 

Art Avenches, Kunst Langenthal

L’invitation au déjeuner

Les mauvaises manières déroutent, mettent mal à l’aise. Dans les deux cas, l’exagération fait ressortir la face cachée de la personnalité. La communication verbale défaillante, tous les prétextes sont imaginables à travers la gesticulation et la mimique.

Ce dessin montre une scène de la vie quotidienne où le naturel est remplacé par le paraître. Tout le monde le dénonce, et pourtant tout le monde suit la mouvance. Notre société trouve sa base dans ce spectacle permanent. Les personnages, aux yeux baissés, semblent ignorer le réel.  Lui, le torse bombé, la main dirigée sur le pouvoir et la possession, la fourchette tenue verticalement dans la main droite, représente la caricature de l’individu à la recherche de cette profondeur qui semble lui échapper à chaque instant. Le personnage féminin, docile et soumis, le verre à la main sur la même hauteur que la main qui est dirigée contre lui, ignore le bon sens du dialogue. Il s’adapte au message de l’interlocuteur, s’accommode de cette fausse légèreté, de peur de s’opposer aux bonnes mœurs.

À l’arrière plan, les personnage illustrent la femme libre, au regard doux et ferme, plein de bonnes intentions.