ANTOINETTE VONLANTHEN
Artiste en arts visuels • Bützbergstrasse 33 • 4900 Langenthal • Tel. +41 62 922 23 45
Headbild Blog
< Startseite Blog < www.an-von.ch

Schlagwort: Vente de dessins Langenthal

Le paradis

Depuis l’enfance, je dessine et fais des collages. À 15 ans, la scolarité et toutes sortes d’obligations m’ont contrainte à renoncer à ma passion. En 1984 (37 ans), recommençant les activités artistiques, je me suis lancée dans la peinture et la création d’installations. Dès lors, j’en ai fait une profession rémunérée.

L’œuvre « Le paradis », 1984, acrylique sur papier d’emballage sur pavatex, format 75 x 65 cm, truffée de symboles, stimule l’intellect de l’observateur :  à l’époque, il m’était difficile de les interpréter. En revanche, ce travail effectué durant toute la nuit, m’avait procuré un sentiment de grande liberté.

Aujourd’hui, il est facile d’identifier ce que je voulais exprimer : à gauche, au centre de la couronne verte, à la fleur de l’âge, je prenais mieux conscience de l’individualité et du monde environnant. À l’aube, le soleil brille. Le château permet de se projeter dans la différence et de l’accepter. Il représente l’énergie, le refuge pour mieux faire des choix, sortir du conditionnement, se dépasser et développer les ressources non utilisées.

La société, dans la couronne, est divisée par des catégories. Le chemin, sur un pont céleste flottant, mène au devenir. Le personnage sur le dos de l’âne présage un lent parcours. Le chat symbolise les oppositions entre morale, conditionnement et nature, grâce. Du château, un escalier traverse les nuages. Les moutons représentent notre enfant intérieur, caractérisé par l’innocence, la douceur, mais également par notre vulnérabilité et notre impuissance. Les chèvres signalent la créativité, l’amour de la liberté et l’obstination. L’atmosphère paisible sur les nuages manifeste la joie, la confiance, la robustesse et l’endurance.

Cette œuvre, comme un rêve éveillé, montre que tout est en lien. Les croyances ne sont pas des réalités, seule l’expérience dévoile la vérité.

FOKUS SUR PAYSAGE DE JARDIN

Les motifs figuratifs et non figuratifs de cette œuvre (Paysage de jardin, 26.12.2019, encre et crayon à l’huile sur papier satiné, format original 59.4 x 42 cm) se mélangent dans une improvisation continue. Le détail présenté ici  laisse paraître une sensibilité rythmique et colorée. Le type noyau de la fleur, vers la gauche, est soutenu par trois accents orange (la luminosité des fleurs), quelques plans de verdure vert foncé ainsi que des zones claires et douces.

Les formes sont traitées librement et généreusement. Les lignes verticales et horizontales, leurs dimensions et directions, l’imbrication de courbes et de points ainsi que les structures qui en résultent, semblent être au premier plan du processus de mise en œuvre.

La table et la fenêtre

Ce petit format en dit bien plus sur son contenu que sur son format.

La sobriété du thème renvoie à la dualité qui s’opère entre les désirs et les aspirations de la personne : renoncer au superflu, aux habitudes, à son milieu —  et atteindre son „moi“ — ou au contraire, considérer la sobriété comme une position de faiblesse, de pauvreté, de solitude désespérée — et s’enrichir à travers le confort et la distraction. L’absence de chaise laisse à supposer qu’à travers la lucidité, la confiance en soi, l’imagination et la responsabilité, tout est possible. Des objets différents sont placés dans les carreaux de la fenêtre, ils pourraient être vus de l’intérieur ou de l’extérieur. C’est une question de perspective. Le bleu de la fenêtre représente une ouverture vers l’extérieur mais les objets ressemblent à des objets posés dans des casiers accrochés sur un mur intérieur. La recherche du vrai n’est pas chose aisée.

Dans une atmosphère chaude et tranquille, les couleurs beige, brun-rouge relèvent manifestement que le jugement ne mène à rien. Pour trouver son chemin, il faut trouver le cœur de la raison et diriger son regard hors des vitraux.